skip to Main Content

Les criminologues peuvent pratiquer leur profession en vertu des lettres patentes émises par le gouvernement du Québec en juillet 2015. En juin 2019, des Lettres patentes supplémentaires ont été octroyées à l’OPCQ. Celle-ci incluait l’ajout de l’activité 3.6.7.. Vous pouvez consulter ces lettres en cliquant sur le lien suivant : Lettres patentes.

Voici les activités professionnelles que les criminologues peuvent exercer :

  • Évaluer les facteurs criminogènes et le comportement délictueux de la personne ainsi que les effets d’un acte criminel sur la victime;
  • Déterminer un plan d’intervention et en assurer la mise en œuvre;
  • Soutenir et rétablir les capacités sociales de la personne contrevenante et de la victime dans le but de favoriser l’intégration dans la société de l’être humain en interaction avec son environnement.

Les Lettres patentes précisent aussi les activités partagées avec d’autres catégories de professionnels, dont, notamment, les travailleurs sociaux, les psychoéducateurs, les psychologues et les sexologues :

  • Évaluer une personne atteinte d’un trouble mental ou neuropsychologique attesté par un diagnostic ou par une évaluation effectuée par un professionnel habilité;
  • Évaluer une personne dans le cadre d’une décision du Directeur de la protection de la jeunesse ou du tribunal en application de la Loi sur la protection de la jeunesse;
  • Évaluer un adolescent dans le cadre d’une décision du tribunal en application de la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents;
  • Décider de l’utilisation des mesures de contention dans le cadre de l’application de la Loi sur les services de santé et les services sociaux et de la Loi sur les services de santé et les services sociaux pour les autochtones cris;
  • Décider de l’utilisation des mesures d’isolement dans le cadre de l’application de la Loi sur les services de santé et les services sociaux pour les autochtones cris;
  • Déterminer le plan d’intervention pour une personne atteinte d’un trouble mental ou présentant un risque suicidaire qui est hébergée dans une installation d’un établissement qui exploite un centre de réadaptation pour les jeunes en difficulté d’adaptation.

La dernière activité réservée partagée a été octroyée par le Gouvernement du Québec au printemps 2019. Le 27 juin 2019, les criminologues ont obtenu officiellement le droit de la pratiquer en vertu des Lettres patentes supplémentaires modifiant les Lettres patentes constituant l’Ordre professionnel des criminologues du Québec.

Pour de plus amples informations concernant l’obtention des Lettres patentes supplémentaires, nous vous invitons à consulter cette nouvelle.

Back To Top