skip to Main Content

La raison d’être de l’Ordre professionnel des criminologues du Québec est d’assurer la protection du public et la qualité des services professionnels offerts par ses membres. Afin de surveiller l’exercice de la profession, l’OPCQ procède à des inspections professionnelles. L’objectif principal de cette démarche est de protéger le public en s’assurant que les criminologues de l’Ordre exercent leur profession en conformité avec les lois, les règlements et les normes qui régissent leur pratique. L’inspection professionnelle se veut également une façon d’évaluer la compétence (connaissances, savoir-faire et savoir-être) des membres et de leur fournir des outils et des recommandations afin de l’améliorer. Le processus vise ainsi à accompagner professionnellement les membres vers l’excellence.

En août 2018, le Règlement sur le comité d’inspection professionnelle de l’Ordre professionnel des criminologues du Québec est entré en vigueur. Selon l’article 12 de ce règlement, le comité d’inspection professionnelle (CIP) est chargé de surveiller l’exercice de la profession. Chaque année, le CIP doit faire approuver son programme de surveillance générale (PSG) par le conseil d’administration de l’OPCQ.

Dans le cadre du PSG 2022-2023, s’étalant du 1er avril 2022 au 31 mars 2023, il est prévu que 101 criminologues soient inspectés, soit environ 6,46 % des membres de l’OPCQ. Les membres à inspecter seront sélectionnés au hasard par tirage au sort. Les criminologues qui n’ont pas été inspectés au cours des exercices 2019-2020, 2020-2021 et 2021-2022 feront partie du bassin de candidats potentiels. De plus, au moins 25% des membres inspectés proviendront de l’extérieur de la région de Montréal. Tous les membres sélectionnés auront à remplir un questionnaire d’autoévaluation. Certains pourraient également recevoir la visite d’un inspecteur sur leur lieu de travail.

Lorsqu’un membre est sélectionné pour une inspection, il recevra une notification par courriel.

Un pas-à-pas a été créé afin de vous expliquer le processus d’inspection professionnelle de façon détaillée.

Les membres sont invités à s’assurer que leurs coordonnées professionnelles et personnelles sont à jour pour être joints efficacement.

À la réception de la lettre d’invitation à l’inspection professionnelle, tout membre qui croit détenir un motif raisonnable d’être exempté de l’inspection professionnelle ou de voir celle-ci reportée est invité à faire parvenir une demande à l’OPCQ, selon le canevas fourni.

Les criminologues concernés sont invités à accéder au document Critères d’exemption à l’inspection professionnelle pour en comprendre les modalités. S’ils considèrent être admissibles, ils peuvent télécharger le canevas de lettre pour présenter une demande d’exemption à l’OPCQ.

Les criminologues concernés sont invités à accéder au document Critères de report de l’inspection professionnelle pour en comprendre les modalités. S’ils considèrent être admissibles, ils peuvent télécharger le canevas de lettre pour présenter une demande de report à l’OPCQ.

Les criminologues concernés qui doivent faire une demande au département des archives de leur organisation, pour l’envoi d’une copie de leurs dossiers professionnels, sont invités à télécharger le formulaire Demande d’accès aux dossiers-archives.

L’Ordre met à votre disposition un avis de demande de collaboration au processus d’inspection professionnelle, que vous pouvez transmettre à votre employeur, au besoin.

Back To Top