skip to Main Content
L’OPCQ Rend Hommage à Ses Bâtisseurs

L’OPCQ rend hommage à ses bâtisseurs

Le 25 octobre 2018, lors de l’Assemblée générale des membres, quatre anciens membres du Conseil d’administration de l’OPCQ ont vu leur implication soulignée par leurs pairs. Michèle Goyette, présidente actuelle de l’Ordre, a adressé un mot à Lara Butstraen, Diane Boulanger et Patrick Altimas, tous trois présents. Ils se sont vu remettre un trophée par l’Ordre en tant que membres du premier Conseil d’administration de l’OPCQ. Josée Rioux, première présidente de l’Ordre, a quant à elle reçu la médaille ”Mérite du CIQ” par M. Denis Leclerc, membre du comité exécutif du Conseil interprofessionnel du Québec.

 

Aujourd’hui, nous désirons rendre hommage à quatre grands bâtisseurs. Tous volontaires pour participer aux travaux de mise sur pied de l’Ordre professionnel des criminologues du Québec, ils se sont impliqués dès les premiers instants, de façon bénévole, et ce sans compter les heures. Ils ont accepté, lors de la constitution de l’Ordre, de siéger sur le tout premier Conseil d’administration de l’OPCQ et ont instauré les balises qui permettent aujourd’hui à l’Ordre de rayonner. C’est avec grande fierté que nous pouvons les compter en tant que premiers criminologues.

 

Lara Butstraen 

Éprise par la connaissance de l’âme humaine et positionnant toujours son client au centre de ses préoccupations, Madame Lara Butstraen a fait valoir au sein du CA l’importance qu’elle accorde à la reconnaissance des compétences des criminologues. Passée maître de la conciliation travail / famille / CA, elle a entre autres réalisations, travaillé à la mise sur pied du premier plan de communications de l’Ordre. Au sein du CA, Lara a toujours été là pour faire valoir le professionnalisme des criminologues et la rigueur dont ils doivent faire preuve dans la délicate mission qui est la leur, et ceci dans tous les milieux de pratique où ils se retrouvent. Manifestement fière de sa profession, que ce soit comme clinicienne, conseillère clinique ou enseignante, Lara incarne l’excellence et les qualités de coeur qui caractérisent les criminologues.

Michèle Goyette, présidente de l’OPCQ


Avec gratitude, je vous remercie d’avoir souligné l’investissement volontaire, afin de réaliser la lancée de l’OPCQ et ainsi, faire en sorte que notre profession soit reconnue. Comme criminologues, nous sommes une magnifique communauté.

Bonne continuation

Lara Butstraen

 

Diane Boulanger

Grande travailleuse, Madame Diane Boulanger s’est fait rapidement reconnaître au sein du CA pour tout le cœur et l’énergie qu’elle investit dans ses projets. D’une grande générosité, elle n’a pas manqué de s’impliquer dans divers mandats dont les premières admissions à l’Ordre. Avec Lara, elle a contribué à élaborer le premier plan de communication de l’Ordre. Les administrateurs du premier CA pourront vous vanter son rôle de porte-parole des centres jeunesse et son côté pragmatique qui a permis d’orienter plusieurs décisions d’importance. Diane a la criminologie tatouée sur le cœur, et nous avons apprécié tout au long de son mandat sa sensibilité envers les criminologues et les clients qu’ils desservent.

Michèle Goyette, présidente de l’OPCQ


Je me suis impliquée auprès de l’Ordre afin de ”donner au suivant” ayant reçu beaucoup au plan professionnel et croyant en la richesse du point criminologique auprès de la clientèle. Je suis heureuse d’avoir pu participer ainsi à sa création et une bonne route à ceux qui celles qui perpétueront le chemin de ”donner au suivant”.

Diane Boulanger

 

Patrick Altimas

Monsieur Patrick Altimas a rejoint les rangs du Conseil d’administration transitoire en 2014. Très engagé et possédant une conviction profonde quant à l’importance de l’intégration des criminologues dans le système professionnel, il s’est fait le représentant du réseau communautaire au sein des administrateurs. Avec Josée, il était aussi le seul représentant du secteur adulte au CA. Travaillant d’arrache-pied à faire évoluer les mentalités, M. Altimas s’est souvent adressé dans les médias entre autres pour faire valoir la réhabilitation sociale. C’est aussi son talent envers les chiffres qui s’est révélé d’une grande utilité, comme il a veillé sur les finances de l’Ordre en tant que trésorier jusqu’à son départ. Patrick est un pionnier de la criminologie ; un homme de grande ressource et surtout de grande conviction. Quoiqu’il fasse, il est là pour les bonnes raisons.

Michèle Goyette, présidente de l’OPCQ


Merci beaucoup pour ce bel hommage de l’OPCQ. Je me sens très privilégié d’avoir eu l’occasion de participer à la naissance de l’Ordre et je dois remercier Josée Rioux de me l’avoir donnée. J’ai beaucoup apprécié avoir pu travailler avec autant de gens passionnés et engagés. Longue vie à l’Ordre professionnel des criminologues.

Patrick Altimas

 

Josée Rioux

Notre récipiendaire a été la première présidente de l’Ordre professionnel des criminologues du Québec, officiellement créé en juillet 2015. Auparavant, soit à compter de mai 2013, elle a travaillé d’arrache-pied et de façon bénévole à la création de l’Ordre. Elle a mené de main de maître le Conseil d’administration provisoire pour l’intégration des criminologues au système professionnel québécois. Participer à la naissance d’un ordre professionnel implique un nombre effarant de démarches, que ce soit au plan légal, administratif et politique.

Elle n’a pas compté ses heures et ses efforts pour que la reconnaissance de la profession de criminologue devienne une réalité. Depuis juillet 2015 jusqu’en juin 2018, elle a occupé avec brio la fonction de présidente de l’Ordre. Au cours de son mandat, elle a su orienter le CA et l’équipe de permanence vers la première planification stratégique de votre ordre, et les guider vers la définition de sa mission, de sa vision et de ses valeurs. Comme présidente, elle a incarné ces valeurs de respect, d’intégrité et de collaboration, et a fait en sorte que les actions et décisions de l’Ordre soient toujours dirigées vers ces orientations.

Comme première présidente de l’Ordre, elle a porté sur toutes les tribunes la fierté de votre profession, et a fait de votre ordre un interlocuteur de grande crédibilité auprès de vos partenaires. Les criminologues et le public lui sont reconnaissants de cet apport considérable. Elle peut être fière de tout le travail accompli.

Le Conseil interprofessionnel du Québec, sur recommandation de votre ordre, est donc heureux de remettre le prix Mérite du CIQ à une criminologue d’exception qui a joué un rôle déterminant pour votre profession.

M. Denis Leclerc, membre du comité exécutif du Conseil interprofessionnel du Québec et président de l’Ordre des psychoéducateurs et psychoéducatrices du Québec.

Ce fût un privilège de vous représenter au cours de mes années de présidence. Depuis le début, j’ai toujours eu à cœur l’avancement de notre profession. J’ai côtoyé des personnes engagées et fières d’être criminologue.

Un merci particulier au Conseil d’administration pour votre confiance et aux membres de la permanence pour votre support dans l’accomplissement de notre mandat. Bien entendu, je tiens aussi à remercier le Conseil interprofessionnel du Québec pour l’honneur de me remettre le prix du CIQ.

Josée Rioux

 

Back To Top