skip to Main Content
Ce N’est Qu’un Au Revoir! Départ De Josée Rioux

Ce n’est qu’un au revoir! Départ de Josée Rioux

Suite à sa nomination en tant que commissaire à la Commission québécoise des libérations conditionnelles, notre toute première présidente ne s’est pas présentée aux dernières élections du Conseil d’administration de l’OPCQ. Elle désirait vous adresser un mot avant de quitter officiellement ses fonctions à l’Ordre à la fin du mois.

 

Il y a cinq ans, sans trop savoir, je me suis engagée dans une aventure sans précédent pour moi. Je n’aurais jamais imaginé en arriver aujourd’hui avec autant de nouvelles connaissances, mais surtout autant enrichie professionnellement et personnellement. Avoir été votre présidente a été pour moi un privilège à tous les niveaux. J’ai toujours eu la criminologie tatouée sur le cœur et avoir participé à son avancement, sa connaissance et sa reconnaissance est pour moi un bel accomplissement. Cette reconnaissance de la criminologie a permis de faire avancer la profession dans toutes les organisations du Québec.

Mettre sur pied un ordre professionnel n’est pas chose facile, j’ai travaillé avec des personnes qui avaient autant le feu et la passion que moi. C’est ce qui fait que cinq années plus tard, nous avons un ordre qui se démarque dans le système professionnel et qui parfois, sert de modèle aux autres. Que demander de plus pour terminer un si beau mandat?

Je quitte la présidence de l’Ordre la tête remplie et le cœur complet. J’ai rencontré des gens dédiés et passionnés qui croient au potentiel de changement des personnes. Si la vie m’avait dit il y a plus de 30 ans que j’aurais été votre représentante, j’aurais probablement ri, mais maintenant j’en suis fière. Mes nouvelles fonctions ne me permettent plus d’être votre présidente, mais malgré ce fait, je serai toujours là et la criminologie aura toujours toute sa place dans mon cœur.

Je tiens à remercier les personnes qui m’ont accompagnée pendant mon mandat, le Conseil d’administration et la permanence ont rendu ma tâche facile et très agréable.

N’oubliez jamais que c’est l’amour du métier qui unit les hommes !

Josée Rioux, criminologue

 

Nous lui souhaitons le meilleur des succès et la remercions nous aussi chaleureusement pour son dévouement à l’Ordre.

Back To Top